Chargement…
Processus politiques dans l’Agriculture et le Développement Rural2021-06-07T10:53:37+02:00

Project Description

Processus politiques dans l’Agriculture et le Développement Rural

Actuellement, 40 % des habitants de l’Afrique subsaharienne vivent en dessous du seuil de pauvreté, la majorité d’entre eux dans les zones rurales. Ils sont pour la plupart jeunes, avec des niveaux d’éducation insuffisants et souvent de sexe féminin – ce que l’on appelle un triple fardeau.

Le manque de perspectives d’emploi, en particulier pour les jeunes, l’accès limité aux services sociaux, la numérisation et le peu de possibilités de participation politique sont autant de facteurs qui poussent les gens à vouloir migrer vers les centres urbains ou les pays voisins. Le changement climatique, les crises politiques et les conflits ajoutent encore plus de pression sur les personnes, les femmes étant souvent particulièrement touchées.

La promotion de l’agriculture durable et du développement des zones rurales en tant que concept plus large s’est avérée efficace en termes de renforcement des efforts de développement durable, de sécurité alimentaire et de réduction de la pauvreté. Compte tenu de l’importance de ce concept, des politiques efficaces jouent un rôle essentiel dans le développement de l’agriculture et du développement rural.

Le groupe de travail Policy Processes in Agriculture and Rural Development (PPARD) a acquis des expériences dans différents pays, sur la base desquelles il concentre désormais ses activités sur l’apprentissage entre pairs ainsi que sur les échanges dans le domaine du conseil politique en agriculture et en développement rural entre les projets de la GIZ. Cela permet de donner une orientation stratégique et opérationnelle à notre portefeuille dans les pays africains.

En raison de la pandémie de COVID-19, toutes les activités du groupe de travail en 2020 et 2021 ont été mises en œuvre de manière digitale :

  1. Lors d’un webinaire organisé par le groupe de travail, des conseillers politiques principaux nationaux ont partagé leurs évaluations des effets du COVID-19 sur le secteur agricole en Zambie, en Namibie, au Kenya et au Cameroun. L’échange a conclu qu’il était important d’examiner comment les politiques actuelles présentaient des lacunes dans la réponse aux pandémies. Il a donc été recommandé que les conseils politiques de la GIZ examinent également comment les politiques pourraient être conçues pour mieux se préparer à des pandémies inattendues, telles que le COVID-19.
  2. Deux webinaires sur les leçons apprises au cours des 12 années d’opérations du programme d’appui au PDDAA (Programme détaillé pour le développement de l’agriculture africaine) de la GIZ, et la revue semestrielle du PDDAA ont permis d’échanger davantage de connaissances sur les processus politiques continentaux tels que la Déclaration de Malabo et la mise en œuvre des plans nationaux d’investissement agricole dans divers pays.
  3. Le PPARD a mené une étude sur le rôle et l’importance des conseils de politique agricole dans les projets de la GIZ.

Les outils de communication et de technologie de l’information sont devenus essentiels pour le travail politique et la pandémie de COVID-19 a renforcé cette tendance. Par conséquent, une étude sur le rôle de la numérisation dans la formulation et la mise en œuvre des politiques sera réalisée en 2021. L’étude visera à évaluer comment la numérisation transforme le secteur pour une formulation et une mise en œuvre des politiques plus ciblées et plus efficaces. Les expériences réalisées dans différents pays africains lors de l’adoption de certaines technologies, telles que l’octroi de subventions sous forme de bons électroniques, la vulgarisation électronique et l’observation de la terre, permettront de mieux comprendre et d’identifier les possibilités d’adopter ces technologies dans d’autres pays. Les résultats seront présentés au cours du premier semestre de l’année.

En outre, les perspectives d’avenir pour 2021 continuent de se concentrer sur les zones rurales, l’état nutritionnel des populations et le secteur agroalimentaire qui sont actuellement affectés par le changement climatique. Les questions relatives à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, au changement climatique, aux jeunes dans le secteur et à l’accès au financement restent essentielles.

Le groupe de travail est dirigé par Theresa Kinkese (Zambie) en tant que porte-parole, qui a été récemment  rejoint par la co-porte-parole Maria Schmidt (Allemagne). Le partenaire tandem du département sectoriel (FMB) est Dominik Fortenbacher. En outre, le groupe de travail continuera à être soutenu par Klaas Grimmelmann du projet sectoriel Politique agricole et sécurité alimentaire et Johanes Agbahey du projet global Politique agricole et fonds d’innovation.

À l’avenir, l’approche choisie de conseil politique continuera de s’éloigner des discussions et des échanges sur les thématiques techniques, pour se concentrer sur les stratégies, les méthodologies, les compétences des conseillers, les formats d’échange (y compris les échanges sud-sud) et les stratégies de gestion pour les réformes et les changements de politique afin de trouver des stratégies, des politiques et des instruments et outils de mise en œuvre « adaptés à l’avenir ». Il s’agit également de trouver un moyen d’organiser le passage d’une génération d’experts chevronnés à une génération plus jeune de conseillers politiques et d’assurer le transfert de connaissances et d’expérience au sein de l’équipe et des groupes.

Processus, méthodologies et thèmes de gestion pour 2021

  1.  Processus et instruments politiques (en mettant également l’accent sur les contextes fragiles et les structures de mauvaise gouvernance)
  2.  Apprentissage par les pairs et échange de confiance pour les cadres de la GIZ (gestion, leadership)
  3.  Ensemble de compétences pour les conseillers politiques
  4.  Innovations et thèmes futurs dans les processus politiques

Grâce à ces processus, ces méthodologies et cette gestion, le groupe appliquera les connaissances aux principaux problèmes futurs de l’Afrique, qui sont les suivants

  1. L’éradication de la faim et de la malnutrition sous toutes ses formes
  2. La création d’emplois, en particulier pour les jeunes
  3. L’augmentation de la consommation locale
0
ODDs engagé à
PLUS SUR LES ODDS

MISES À JOUR

PRODUITS

VIDÉOS

Nous nous concentrons sur des travaux analytiques concernant les questions de politique agricole contemporaine et processus politiques pertinents pour l’Afrique comme base d’échanges et d’apprentissage par les pairs entre les programmes agricoles allemands et les partenaires

Thomas Breuer • Porte-parole du Groupe de Travail
Processus politiques dans l’Agriculture et le Développement Rural groupe de travail

Contact

Nous nous réjouissons de votre participation et de votre contribution !

Porte-parole : Thomas Breuer

Co-porte-parole: Theresa Kinkese
Tandem: Dominik Fortenbacher

ENVOYER UN EMAIL

Accès à l’Espace de travail

Les membres de ce groupe de travail collaborent de manière virtuelle
AVANTAGES DE LA COLLABORATION VIRTUELLE
Entrez dans la plateforme communautaire interne
OUVERTURE DE SESSION